Le magazine bio
Accueil > Actualités sur l’écologie > Comprendre les impacts de l’industrie touristique sur l’environnement
Comprendre les impacts de l'industrie touristique sur l'environnement

Comprendre les impacts de l’industrie touristique sur l’environnement

Le tourisme est aujourd’hui l’un des secteurs qui génèrent le plus de bénéfices. Mais ses effets restent parfois néfastes pour l’environnement.

jeudi 30 juin 2011, par Rédaction bio

L’industrie touristique : pas si rose que ça...

Généralement, lorsqu’il y a une arrivée massive de touristes dans un pays, cela lui est bénéfique ainsi qu’à sa population. Il y a entrée de devises étrangères, le commerce est dynamisé, et on pourrait croire que tout est parfait. Ces dernières années, de nombreuses compagnies aériennes low cost ont été donnant à chacun l’opportunité de s’offrir des vacances de rêve. En 1950, le nombre de touristes était de 25 millions, et en l’an 2000, il était estimé à 702 millions. Une progression de l’ordre de 4 % par an, qui s’est confirmée en 2005, avec 800 millions de touristes dans le monde.

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) prévoit 1,6 milliard de touristes en 2020. Cela peut sembler bénéfique pour le commerce mondial, mais ce que l’on omet de regarder, c’est l’impact du tourisme de masse sur l’environnement. En effet, ce dernier engendre la disparition des ressources naturelles et induit des impacts forts sur l’environnemental. Ainsi, la richesse du pays, sa population et sa culture sont altérés. Si les entrées financières sont importantes, les détériorations des différents secteurs de l’environnement ne sont pas compensées.

L’industrie touristique : un avenir bien sombre pour l’environnement

La première ressource utilisée dans le cadre du tourisme est l’eau douce. Elle est consommée en abondance par les hôtels, les bungalows et les resorts pour remplir leurs piscines, ainsi que pour l’usage des clients. Il en va de même pour les terrains de golf et les grands espaces verdoyants des établissements hôteliers : on estime ainsi à 440 litres d’eau utilisée par jour et par touriste, ce qui constitue le double de la consommation des citadins espagnols notamment. Plus que les pollutions industrielles, le tourisme génère des conséquences négatives pour l’environnement. Un bateau de croisière, rejette, à lui seul, près de 7 000 tonnes de déchets solides chaque année, dans la mer.

Le tourisme représente aujourd’hui 60 % du trafic aérien et demeure la source de rejet de gaz à effet de serre. Par exemple, un vol France-Etats-Unis émet 50 % du CO2 produits par habitant et par an qui utilisent toutes les autres sources comme le chauffage, l’éclairage, l’utilisation des véhicules. De même, la biodiversité est largement menacée : très attractifs pour les touristes, les récifs coralliens sont les milieux les plus sensibles. Ils sont souvent victimes de la surconstruction et de la fréquentation massive des zones rurales. D’après le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), les ¾ des dunes de sable de la côte méditerranéenne ont disparu en raison de l’urbanisation touristique. Toujours selon la même source, sur les 109 pays qui possèdent des récifs coralliens, 90 d’entre eux voient leurs coraux endommagés par les déchets jetés par les touristes.

Actualités bio

agriculture biologique

Retrouvez les prochains salons Vivez Nature et imprimez vos invitations gratuites directement.

imprimer une invitation gratuite Salon Vivez Nature Paris 2014
17 au 20 octobre 2014
imprimer mon invitation gratuite

imprimer une invitation gratuite Salon Vivez Nature Lyon 2014
21 au 24 novembre 2014
imprimer mon invitation gratuite

imprimer une invitation gratuite Salon Noel en bio 2014
12 au 14 décembre 2014
imprimer mon invitation gratuite

Voir toutes les dates des salons dans l'agenda

Rejoignez-nous sur Facebook

Salon Vivez Nature | Plan du site | Site réalisé par Collectif Web | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact