Le magazine bio
Accueil > Actualités sur l’écologie > L’histoire sans fin du déclin de la biodiversité

L’histoire sans fin du déclin de la biodiversité

Nous ne somme pas sans savoir que des sensibilisations, des manifestations et des actions contre le déclin de la biodiversité se sont considérablement multipliées ces dernières années. Malgré tous ces efforts, celle-ci tend de plus en plus à disparaître.

Les efforts personnels de tout un chacun n’étant plus suffisant face à la dégradation croissante de l’environnement, l’écologie est devenue depuis plusieurs années une préoccupation mondiale. Les concertations et les décisions à ce sujet ont pris une dimension internationale.

mardi 15 septembre 2009

Préservation de la biodiversité : une tâche de longue haleine.

Depuis 1972, des rencontres internationales, les « Sommets de la Terre », menées par des dirigeants mondiaux ont été régulièrement tenues, où les protagonistes encouragent vivement le développement durable. En 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, un pas a été franchi : la déclaration de Rio a été signée sous l’égide de l’ONU. Cette déclaration est constituée de 27 principes de développement durable, tournant autour de la lutte contre les changements climatiques, la protection de la biodiversité, la suppression des produits toxiques dangereux ... Lors du Sommet de la Terre tenu à Johannesburg en 2002, les participant ont convenu d’un engagement : réduire le rythme de la perte de la biodiversité d’ici 2010.

L’année 2010 : année de la biodiversité

Les engagements tenus à Johannesburg semblent être un échec vu l’état actuel de l’écologie. Les faits sont là. D’après le dernier rapport de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), un total de 16 928 espèces sont en voie d’extinction sur les 44 838 qui figurent sur la liste rouge des animaux en danger, et encore, les chiffres sont sous estimés. D’après les scientifiques responsables du décompte, faute de moyens, ils sont en dessous de la réalité. Et ces chiffres ne concernent que les espèces animales. La situation est alarmante. L’ONU décide alors de déclarer l’année 2010 année de la biodiversité. Il nous reste juste à espérer que cette décision ne restera pas au stade de la simple déclaration mais fera l’objet d’une concrétisation des programmes de lutte contre la destruction de l’environnement. Ceci avec l’aide des fervents organismes impliqués dans la lutte contre la dégradation de la terre et la désertification à l’instar de l’UNCCD (Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification), du PNUE ( Programme des Nations unies pour l’environnement), du PNUD (Programme des Nation Unies pour le développement ).

agriculture biologique

Retrouvez les prochains salons Vivez Nature et imprimez vos invitations gratuites directement.

Voir toutes les dates des salons dans l'agenda

Salon Vivez Nature | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact